L'actualité supersonique

Londres – Sydney en 4 heures, le projet fou de l’agence spatiale britannique

L’Agence spatiale britannique prévoit de relier Londres à Sydney en quatre heures d’ici 2030, grâce à un moteur hybride révolutionnaire, plus propre, permettant d’envoyer un avion dans l’espace. En 2030, quatre heures pourraient suffire pour relier Londres à Sydney. C’est le projet fou présenté lors de la dernière UK Space Conference, organisée en cette fin septembre à Newport, près de Cardiff, au Pays de Galles. L’Agence spatiale britannique et l’Agence spatiale australienne ont annoncé s’investir dans la réalisation du world-first space bridge, le premier pont spatial du monde. Emprunter les routes spatiales Le quotidien The Telegraph nous informe que la société britannique Reaction Engines travaillerait déjà à l’élaboration d’une fusée à hydrogène qui permettrait à ces nouveaux avions hypersoniques de voler à plus de deux fois la vitesse du Concorde, soit plus de 4 400 km/h, le tout en décollant à l’horizontale, comme un avion standard. Ces derniers pourraient ensuite emprunter les routes spatiales et atteindre plus de 30 000 km/h, vingt-cinq fois la vitesse du son. Une vitesse prodigieuse qui ne représente pas…


«L’aventure a été merveilleuse» : l’épopée du Concorde racontée par Michel Rétif

Retrouvez l’intégralité de l’article de presse Vincent Vérier  » Le Parisien  » 8 aout 2019 Il y a cinquante ans, le Concorde, avion franco-anglais supersonique, effectuait son premier vol. L’ancien chef mécanicien navigant, Michel Rétif, 96 ans, dernier des quatre membres d’équipage encore en vie, était à son bord. Trois jours, déjà, que Concorde attend pour décoller. Mais ce 2 mars 1969, la météo semble moins capricieuse, la France et le monde de l’aérien retiennent leur souffle. Le bel avion blanc, comme on le surnomme déjà, fruit de sept années de travail des constructeurs Sud Aviation pour la France et BAC pour l’Angleterre, doit effectuer son premier vol d’essai, là-bas, à Toulouse (Haute-Garonne), la capitale française de l’aéronautique. Dans le cockpit, quatre hommes : André Turcat, le chef-pilote, Jacques Guignard, le copilote, Henri Perrier, l’ingénieur navigant et Michel Rétif, le chef mécanicien navigant. Cinquante ans après , seul Michel Rétif, aujourd’hui 96 ans, peut encore nous faire revivre cette journée historique. « Lors du premier vol Concorde, nous n’avions pas…


Aérobuzz du 13 aout 2019 : Cap Avenir Concorde ou la passion partagée

13.08.2019 par Daniel Faget  A Toulouse, où le premier avion d’essai du programme Concorde a pris son envol, le 2 mars 1969, une association a vu le jour juste après l’arrêt des vols par Air France et British Airways.  Cette association est « Cap Avenir Concorde ». Elle a été créée en 2004 dans le but d’entretenir le mythe du supersonique et de lui permettre de continuer à voler de génération en génération. Dans ses statuts Cap Avenir Concorde (CAC) s’engage à : Evoquer les grands noms connus ou moins connus, en retraçant les étapes majeures de l’aventure technique et humaine, du début des études en passant par les essais, la mise en ligne chez Air France et British Airways, l’arrêt prématuré de l’exploitation commerciale. Organiser ou participer à des expositions et manifestations à Toulouse ou partout où cela sera possible. Faire découvrir les moments forts de la belle aventure supersonique, faire partager ce qui est et restera une des plus belles pages de l’aviation civile. Etre au cœur d’une…


Retour sur l’éclipse totale du soleil il y a 20 ans , à bord du Concorde

Le 11 août 1999 avait lieu une éclipse totale de Soleil visible en France. Ce phénomène reste très rare en un lieu donné : la précédente éclipse totale observable dans notre pays s’était déroulée le 15 février 1961, la prochaine est prévue pour le 3 septembre 2081. Katie John du Mach 2 Magazine Anglais m’a contacté dernièrement pour reprendre quelques lignes de l’article  http://concorde-bvfc.fr/index.php/1999/08/11/8-minutes-10-secondes-de-bonheur-sur-concorde  Je vous invite d’ailleurs à aller lire ce remarquable article de Katie John https://drive.google.com/file/d/10d-L744gYNZzS8zuz58enQRM10BHn3cp/view?usp=sharing  Suite à cela, Xavier Jubier grand spécialiste des éclipses solaires et lunaires m’a envoyé un mail pour rétablir une part de vérité sur ce vol pas comme les autres. Je vous livre le texte tel qu’il me l’a envoyé et je ne manquerais pas de compléter l’article d’origine. C’est assez technique mais les connaisseurs apprécieront…  Depuis de nombreuses années j’ai lu de nombreuses affirmations fantaisistes qui ont principalement pour origine les organisateurs et leurs conseillers ainsi que les commandants de bord de ces vols qui ne maitrisaient pas suffisamment le sujet. Je pense…


Quand PEPSI décida de  » s’offrir  » un Concorde

En 1996, la société Pepsi décide de changer radicalement les couleurs de ses produits qui, de rouge et bleu, deviennent simplement bleus pour contrer le rouge de leur adversaire. Pour frapper un grand coup, ils décident de s’offrir un Concorde pour une grande tournée de promotion. Ils contactent les deux compagnies qui l’exploitent et font finalement affaire avec Air France. Celle-ci fixe néanmoins ses conditions : le Concorde ne pourra desservir les lignes régulières d’Air France. Le service de maintenance de la division Concorde signale que le revêtement bleu appliqué sur le fuselage ne tiendra pas à la température élevée d’environ 150 degrés atteint à une vitesse de mach 2. La vitesse maxi autorisée ne devra pas dépasser la vitesse de mach 1,70. Par ailleurs, les ailes ne seront pas peintes, le réchauffement à cet endroit aurait abîmé la peinture et aurait provoqué une température trop élevée pour le kérosène. L avion aura donc un fuselage bleu et des ailes blanches. Les travaux de peinture commenceront mi-mars 1996 et finiront…


Supersonique civil : Lockheed Martin planche sur sa version

Après Boom, Aerion et Spike Aerospace, c’est au tour du constructeur de Palmdale d’annoncer un concept d’avion de transport supersonique civil. Déjà en charge de la construction du X-59 -le démonstrateur technologique supersonique silencieux-, ce projet vise au transport de 40 personnes à Mach 1,6-1,8. Simple étude de marché pour tâter le terrain comme le firent naguère moult constructeurs aéronautiques ou projet sérieux ? Toujours est-il que Lockheed Martin semble croire au transport supersonique civil. L’avionneur a annoncé le lancement du QTSA, acronyme de Quiet supersonic technology airliner, ou avion de transport supersonique civil silencieux . Jusqu’alors, Lockheed avait la charge de la construction du X-59 destiné à la Nasa, dans le cadre d’un projet séparé. Ce dernier est destiné à démontrer la possibilité de la réduction de l’empreinte sonore d’un supersonique civil. Le QTSA est par opposition un pur concept Lockheed Martin, plus précisément des Skunk Works, soit la division qui fut à l’origine de la conception de l’U-2 puis des YF-12A et autres SR-71 pour ne citer qu’eux. L’appareil…


Meeting de Cazaux les 29 et 30 juin 2019

Le mot du Commandant de base : ” Les 29 et 30 juin 2019, la base aérienne 120 de Cazaux est fière d’accueillir un meeting national de l’air, événement aéronautique de grande ampleur organisé au profit de la Fondation des œuvres sociales de l’air (FOSA).  Ce show aérien vous permettra de découvrir de nombreux avions et hélicoptères, civils et militaires, des plus anciens aux plus récents. Avec la Patrouille de France, des aviateurs français et étrangers feront le déplacement pour vous présenter leurs appareils ou effectuer des démonstrations. La FOSA a pour mission de porter assistance aux familles des personnes victimes d’un « accident de la vie ». Pour que la base aérienne et l’armée de l’air puissent les soutenir au maximum, l’intégralité des recettes leur est ainsi reversée. Venez nombreux pour également nous y aider. Je serai ainsi particulièrement heureux de vous accueillir à l’occasion de cet événement majeur que nous nous attachons à organiser pour que vous puissiez tous en profiter au maximum et dans les meilleures conditions. Avec l’ensemble…


Boom annonce le « roll out » du prototype de son supersonique fin 2019

L’assemblage de l’avion démonstrateur biplace a débuté. Le XB1 (à l’échelle 1/3 de la version de ligne « Overture ») devrait sortir des hangars de la startup américaine en décembre 2019 pour effectuer son premier vol supersonique en 2020. Cette semaine au salon du Bourget, le fondateur et PDG de Boom, Blake Scholl, n’avait pas grand chose de nouveau à annoncer si ce n’est son optimisme. Il croit dur comme fer au remplaçant de Concorde 50 ans après. « Nous possédons aujourd’hui la technologie de pointe permettant d’effectuer des voyages aériens plus rapides et nos équipes travaillent sans relâche sur le projet. » La start-up du Colorado compte désormais 150 salariés et de nouveaux partenariats ont été dévoilés, possibles grâce à une centaine de millions de dollars levés au printemps. Dassault Systèmes va se charger de la conception 3D et Stratasys de l’impression 3D. La start-up Promotheus fournira un carburant « neutre en carbone » grâce à sa technologie de capture de carbone dans l’air pour la transformer en kérosène. JPA…


Le plan de l’État pour se débarrasser des restes gênants du Concorde

Voilà que l’on reparle du vol AF4590,  qui a brisé 113 vies en Juillet  2000. Plus exactement des débris qui sont toujours stockés pour les besoins de l’enquête. Je pense que tous les amoureux de Concorde, comme moi , vont être stupéfaits de voir comment l’on va se débarrasser définitivement de tous ces débris. N’y avait t’il pas moyen de faire un tri ? Des morceaux sont encore intactes et ne pouvait t’on pas imaginer autre chose ? A chacun d’avoir son propre avis mais subitement ce caractère d’urgence  me choque ; une réflexion plus large aurait peut être pu envisager une autre destin…. Les déchets de l’avion supersonique qui s’est écrasé en 2000 sont toujours sous scellés. Le ministère de la Justice, qui en est propriétaire, veut absolument s’en débarrasser.   Les images sont encore gravées dans la mémoire de nombreux Français. Le 25 juillet 2000 le supersonique Concorde, qui permettait de relier Paris à New York en 3h30, s’écrasait peu après avoir décollé de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle….


En 2019, le musée de l’Air et de l’Espace fête ses 100 ans !

Depuis 100 ans, le musée de l’Air et de l’Espace du Ministère des Armées accueille le public et partage avec lui un grand rêve : celui de voler et d’aller dans l’espace ! Déployer ses ailes, rejoindre le ciel, atteindre les étoiles… l’homme a cherché par tous les moyens à voler et à aller toujours plus haut, toujours plus loin. À travers sa riche collection d’aéronefs, d’aérostats, de maquettes, d’uniformes,de photographies, d’estampes, d’affiches et d’objets d’art, le musée de l’Air et de l’Espace retrace cette incroyable histoire. Chaque objet présenté dévoile un pan de cette grande aventure où des hommes et des femmes, en dépassant les limites de l’imaginable, ont contribué au développement de nouvelles technologies, à la découverte de nouveaux espaces et de dépasser les limites en voyageant dans l’espace. Pour célébrer son centenaire, le musée de l’Air et de l’Espace ponctue l’année d’événements festifs exceptionnels. Outre les rendez-vous nationaux comme la Nuit européenne des musées, la Nuit des Étoiles ou les Journées européennes du patrimoine, le musée convie…