Le cockpit voice recorder et la boite noire

Retour

Ces deux objets sont associés malheureusement  souvent dans des cas dramatiques.

Le VOR sert à enregistrer les dernières conversations dans le cockpit

Ces conversations sont ensuite sauvegardées dans la boite noire

De couleur orange et placées à l’arrière de l’avion, les boîtes noires d’un avion sont de véritables mines d’or lorsqu’il s’agit d’établir les causes d’un accident ou d’un incident.

Afin de résister aux catastrophes aériennes, les données des deux boîtes noires sont protégées par une succession de couches de matériaux : un coffret d’acier blindé pouvant résister à une immersion de 6.000 mètres de profondeur et une isolation thermique résistant à un incendie d’une heure à 1.100°C. 

Il existe deux sortes de boîtes noires avec chacune un rôle bien défini : le Digital Flight Data Recorder (DFDR) répertorie seconde par seconde toutes les données du vol et le Cockpit Voice Recorder (CVR) enregistre les conversations et les sons entendus dans la cabine de pilotage. 

La boite noire présentée ci dessous appartient à l’association CAP AVENIR CONCORDE