Catégorie : Premiers vols

Les premiers vols


24 mai 1976 ouverture de la ligne Paris – Washington

Ouverture de la ligne Paris – Washington, à raison de trois services hebdomadaires -sauf entre le 10 juillet 1977 et le 22 novembre 1977 où l’exploitation de la ligne s’est faite à raison d’un vol quotidien- puis de quatre vols hebdomadaires dont deux prolongés sur Dallas en liaison avec la compagnie Braniff à compter du 12 janvier 1979,


Qui était Hubert Guyonnet ?

Son nom ressort rarement. Quelques rares lignes sur quelques documents et livres. Pourtant André Turcat en personne le surnommait  » l’électricien volant  » le magicien des ondes et des puces. Il avait participé aux essais en vol du prototype F-TWSS. Cet ingénieur hors norme avait  testé un certain nombre d’équipements comme les centrales de navigation inertielle, les commandes de vol, le pilote automatique,.. Les essais en vol deviennent très vite son quotidien. Il totalise 8 000 heures de vol dont 5 000 dédiées soit à des essais, soit à la réception d’appareils. A propos de réception il en est une qu’il a manquée et il s’en excusait. Le 9 Mai 1969 l’Ecole fêtait son 50ème anniversaire. Mais en ce début de mois tout le monde est sur le pont dans les ateliers de Sud Aviation car il s’agit de préparer le bel oiseau pour sa première apparition au salon du Bourget avec au programme plusieurs présentations en vol. Le 29 Mai Hubert Guyonnet sera les yeux fixés sur ses appareils lors…


9 avril 1976 ouverture de la ligne Paris – Caracas (Venezuela)

il y a 42 ans c’était l’ouverture de la ligne Paris – Caracas. Elle a été effectué par le commandant Jacques Mims et Guillaume Tardieu. La desserte de Caracas comprenait à l’aller comme au retour une escale aux Acores pour reprendre du carburant. Mais Caracas suscite une grande tentation pour certains équipages d’effectuer le parcours en direct.. Une option nécessitant la conjonction de différents paramètres .Cette ligne avait lieu une fois par semaine.


9 avril 1969 Le prototype anglais effectue son premier vol

Souvenir . Il y a 49 ans Le prototype anglais vole le 9 avril 1969 avec comme équipage : Thrubshaw, Cochrane, Watts.De nombreux problèmes viendront écourter ce vol. Il faudra toute la maitrise et l’audace de Thrubshaw pour qu’aux yeux du grand public ce vol fut parfait  


Rétrospective : Safran à bord du Concorde, 49 ans après son 1er vol

Le Concorde est un de ces avions qui fascinent au-delà des passionnés d’aéronautique. L’avion de ligne supersonique, capable de voler à plus de deux fois la vitesse du son, a réalisé son 1er vol il y a 49 ans, le 2 mars 1969. Saviez-vous que Safran avait fourni de nombreux systèmes et équipements à cet avion mythique ? Côté propulsion, chaque Concorde était équipé de quatre moteurs Olympus 593 conçus et développés par Snecma (aujourd’hui Safran Aircraft Engines) et Rolls-Royce, développant chacun plus de 17 tonnes de poussée. Pour les tuyères de l’Olympus, Snecma et Hurel-Dubois (et plus t ard Hurel-Hispano, devenu Safran Nacelles) assuraient une partie de l’assemblage des paupières. En outre, Safran (à l’époque groupe Snecma) a fourni au Concorde de nombreux équipements à la pointe de la technologie. L’avion était notamment équipé d’un système de freinage à commande électrique, spécialement développé et conçu par Messier (aujourd’hui Safran Landing Systems). Hispano-Suiza a fourni l’atterrisseur principal du supersonique, haut de plus de 4 mètres, ainsi que le régulateur de…


Hommage à André CHAUMETON et Camille COMBIS, Metteurs au point Concorde

CAP AVENIR CONCORDE honore la famille Concorde Retour sur le dimanche 25 juin 2017, une journée en l’honneur des femmes et des hommes de la famille CONCORDE, rassemblée autour de l’ ESPACE CONCORDE, véritable petit musée entièrement consacré au Bel Oiseau Blanc, un lieu certainement unique en France. André Chaumeton et Camille Combis sont deux figures des essais Concorde. Ils ont été des fidèles et dévoués relais avec les équipes au sol, avec l’avantage que nous pouvions les voir physiquement au départ et à l’arrivée de nos vols. Tableau rassurant pour nous, signifiant que tout était en ordre en quittant la position sol, car notre confiance en eux était grande, eux le dernier chaînon de la formidable équipe de mise en oeuvre, exprimant par les gestes convenus que l’avion pouvait partir pour sa mission Evidemment notre confiance était totale pour l’ensemble de l’équipe mais leur présence active représentait l’ultime étape des travaux de cet ensemble, de façon directe et rassurante. Ils étaient à l’écoute vigilante de tout commentaire que nous…


Ouverture de la ligne Paris – Dakar – Rio de Janeiro

C’était le 21 janvier 1976. 42 ans jour pour jour . 200 passagers dont certains inscrits  depuis plusieurs mois vont ouvrir  la ligne Paris – Dakar – Rio de Janeiro,ce vol comportait plusieurs escales dont Dakar et Barheîn. Yves Mourousi journaliste aujourd’hui décédé a effectué ce ,premier vol du Concorde AIR FRANCE et a commenté en direct l’arrivée du supersonique à Rio de Janeiro. Durant le vol, un léger incident puisqu’un volet d’admission d’un des réacteurs est resté fermé pendant 30 minutes ce qui retarda l’arrivée de l’appareil. Sur le chemin du retour, autre  escale technique à Dakar à cause d’une panne dans le système de distribution. Les liaisons eurent lieu ensuite à raison de deux vols par semaine le mercredi et le dimanche le retour s’effectuant chaque fois le lendemain.