Catégorie : La presse

Tous les articles de presse et les livres


Il y a 41 ans le  » Concorde soviétique  » effectuait son premier vol commercial

Article de presse SPUTNIK 1 Novembre 2018 Le 1er novembre 1977, le Tupolev Tu-144, l’unique avion de ligne supersonique développé en URSS, connu plus communément comme le «Concorde soviétique», a réalisé son premier vol avec des passagers à son bord. Ces vols ont pris fin huis mois plus tard. Sputnik a rencontré Sergueï Avakimov, principal ingénieur du projet. La comparaison entre le Tu-144 et le Concorde franco-britannique n’est pas correcte, car ce sont des avions différents, a déclaré à Sputnik Sergueï Avakimov, pilote d’essai et principal ingénieur de l’équipage des vols commerciaux du Tu-144. «Ce n’est pas une variante russe du Concorde, mais un tout autre appareil avec sa propre conception qui était destiné à couvrir des distances bien plus longues. Le Concorde a été construit pour rallier Londres à New York, distance plus courte que celle par exemple entre Moscou et Khabarovsk. Ainsi, la vocation du Tu-144 était autre, et je dirais même qu’il était meilleur», a expliqué l’interlocuteur de l’agence. Et de rappeler qu’entre novembre 1977 et mai…


GE dévoile le réacteur conçu pour l’avion supersonique d’Aerion

GE Aviation a finalisé un premier design pour son avion destiné à l’avion supersonique de la start-up Aerion. Le projet d’avion supersonique AS2 d’Aerion avance. La start-up américaine veut lancer son jet supersonique, capable de voler à la vitesse de 1 700 km/h, en 2025. Elle est appuyée par des partenaires prestigieux : Honeywell et Lockheed Martin pour l’ingénierie, la certification et la production, GE Aviation pour la motorisation. Ce dernier a présenté un premier design du réacteur destiné au jet d’affaires supersonique, baptisé « GE Affinity ». Il s’agit d’un concept de turbo-réacteur à double flux, à deux arbres et deux soufflantes, équipé d’un système de contrôle numérique. Le système d’échappement et la chambre de combustion ont été conçus sur mesure pour supporter les contraintes de la haute vitesse, tandis que le cœur du réacteur est dérivé de la gamme pour l’aviation commerciale de GE. L’Aerion AS2 volerait à vitesse subsonique au-dessus des terres et à vitesse supersonique sur les mers, pour respecter la réglementation en matière de bruit. Prochaine étape…


Premier vol réussi de 4h12 pour le nouveau Beluga XL d’Airbus

Article de presse : La dépêche Il est immense et en même temps attendrissant avec son « museau » souriant et ses yeux rieurs. Le nouveau Beluga d’Airbus a réussi son premier vol d’essai ce jeudi à Toulouse avant sa mise en service en 2019. L’appareil, qui avait décollé à 10h30 précises, s’est posé à 14h42 sous les applaudissements à l’aéroport de Toulouse-Blagnac après un passage impeccable à 150 mètres de haut pour saluer son public de trois battements d’aile. Le vol, qui a duré 4h12 au total, est passé par le nord des Pyrénées, la région de Montpellier, les Cévennes, la Méditerranée avant de revenir vers Toulouse.  Aux commandes, Christophe Cail, chef pilote d’essai et Bernardo Saez-Benito Hernandez, copilote d’essai et les trois ingénieurs d’essai Laurent Lapierre, Jean-Michel Pin et Philippe Foucault ont d’emblée beaucoup de travail durant les quatre heures de test prévues. Tests dans ses différentes configurations, montée jusqu’au niveau 320, soit environ 10 000 mètres, pour le pousser à sa vitesse maximum opérationnelle. Certes, le Beluga XL a…


Avec une vitesse de 6174 km/h Boeing dévoile son projet d’avion supersonique

L’Américain Boeing vient de dévoiler son premier projet civil d’avion supersonique. L’appareil volera à plus de 6000 km/h et atteindra une altitude de près de 29 km. Et si le prochain avion supersonique civil voyait le jour à Seattle ? Depuis le retrait du service commercial de Concorde en 2003, de nombreux projets d’avions capables de franchir le mur du son sont à l’étude. Pour la première fois dans son histoire, Boeing vient de dévoiler le rendu de ce que pourrait être dans l’avenir sa vision du transport aérien supersonique. Et ça décoiffe ! La vitesse de croisière doit atteindre Mach 5 contre Mach 2,02 pour Concorde. Concrètement, l’appareil qui est destiné à une vocation civile ou militaire pourra voler à 6174 km/h et atteindra 28,9 km d’altitude. A cette vitesse il sera capable de rallier Los Angeles à Tokyo en seulement trois heures et New York à Londres en seulement deux heures. Une longueur d’avance à Boeing Le géant américain de l’aéronautique ne part pas de zéro dans le…


Orne : Le Concorde va renaître à Bellême

Article de  presse  Ouest France Commandants de bord ou hôtesses, pilotes ou mécaniciens, ils seront douze le samedi 2 juin à Bellême pour évoquer le mythe du merveilleux avion supersonique qu’était le Concorde. « Magique… » Après tant d’années, chacun dans son rôle, tous ceux qui ont vécu cette aventure du Concorde sont toujours nostalgiques. Quelque fonction qu’ils y aient exercée, ils ont toujours envie de « faire revivre l’excellence franco-britannique dans l’exception » , celle de ce prestigieux oiseau qui  « combinait l’élégance française à l’exploit technique hors du commun ». Rallier Paris à New York en trois heures et demie n’était en effet pas chose commune. Et est devenu aujourd’hui impossible. Le personnel navigant, soudé par une amitié indéfectible, est toujours aussi conscient des moments privilégiés qu’il a vécus. « Lors du dernier vol New York-Paris, lorsque j’ai annoncé l’atterrissage imminent au micro, j’ai vu des larmes dans les yeux des occupants du cockpit », évoque Caroline Cadier, ancienne hôtesse de l’air. Voilà pourquoi tous ces anciens du Concorde éprouvent une joie extrême à partager leurs souvenirs…


Ryad bientôt doté d’avions de ligne supersonique ?

Article de presse SPUTNIK FRANCE Une délégation saoudienne se rendra en Russie cet été pour discuter du projet de développement d’avions supersoniques pour le transport de passagers et de leur livraison à l’Arabie saoudite, a affirmé à Sputnik le président du conseil d’administration de l’Académie russe des sciences. Le Tu-160 «Cygne blanc», bombardier stratégique russe unique en son genre, pourrait être transformé pour un usage civil. En effet, lors de la rencontre avec les travailleurs de l’usine aéronautique de Kazan, Vladimir Poutine a proposé de songer à la conception d’un avion de ligne sur sa base. Le Tu-160 est le plus gros et le plus puissant avion militaire supersonique à géométrie variable au monde. Conçu dans les années 1970-1980, il est en service dans l’armée russe depuis 1987. En mai 2015, le Président russe avait décidé de relancer la production des Tu-160, à la demande du ministère de la Défense. Possédant au total 16 appareils de ce type, les Forces aérospatiales russes ont utilisé le Tu-160 lors de l’opération aérienne…


Essonne : les fans du Concorde de la N 7 ont survolé plus de 40 ans d’histoire

Article de presse LE PARISIEN 22 AVRIL 2018 Pour les 30 ans de son arrivée à Athis-Mons, le 12 avril 1988, le musée Delta, qui s’occupe de l’entretien du supersonique, a invité d’anciens membres de l’équipage à partager leurs souvenirs. Un pin’s à l’effigie du Concorde, nez vers le ciel, est soigneusement accroché sur sa veste, côté cœur. Assis bien droit, les yeux tournés vers le passé, il raconte chaque anecdote comme si elles s’étaient déroulées hier. Pourtant, plus de quarante ans se sont écoulés depuis sa rencontre avec ce qu’il considère comme « son bébé ». Claude Monpoint, 87 ans, a été le co-concepteur du service en vol lors de la commercialisation du supersonique qui permettait de faire Paris – New York en un peu plus de trois heures, contre huit heures aujourd’hui. Une vie dédiée à son travail, qu’il est venu raconter au sein même de ce mythique appareil, ce dimanche, lors d’une journée portes ouvertes organisée pour un anniversaire bien particulier : voilà 30 ans que le…


Essonne : Trente ans que le Concorde « survole » Athis-Mons

Le supersonique est arrivé là où se situe le Musée Delta le 12 avril 1988. Ce dimanche, il souffle ses 30 bougies et ouvre ses portes. Embarquement immédiat. Vous avez toujours rêvé de voyager en Concorde ? C’est possible. Mais c’est d’un voyage dans le temps dont il est question. Ce dimanche, le musée Delta d’Athis-Mons (Essonne) souffle les 30 bougies de l’arrivée du supersonique sur ses terres, face aux pistes d’Orly où cet avion pas comme les autres s’est posé pour son dernier vol d’essai le 20 mai 1976. Le Concorde n’était pas encore en service. Celui que les spécialistes et passionnés appellent le « 02 » a été le dernier supersonique d’essai avant le début des vols commerciaux. « Il possède exactement les mêmes caractéristiques que les Concorde de série » appuie Alexandre Pozder, vice-président d’Athis aviation musée Delta qui poursuit : « Il a été notamment le premier Concorde à faire un vol transatlantique avec 32 passagers entre Washington et Orly le 29 septembre 1973. » Athis-Mons….


L’avion supersonique silencieux de la Nasa est en train de voir le jour

Le projet de la Nasa visant à donner naissance à un héritier de Concorde vient d’obtenir le financement de l’administration de Donald Trump. L’appareil permettra de relier New York et Londres en 3 heures. Plus de quinze ans après la fin du Concorde, son héritier est en passe de voir le jour. La Nasa a obtenu l’aval du gouvernement américain pour construire un avion supersonique plus discret que son célèbre prédécesseur. Le financement intégral d’un appareil expérimental de ce type vient d’être inclus dans la proposition budgétaire formulée par l’administration de Donald Trump pour l’exercice 2019 de l’agence nationale de l’aéronautique et de l’espace américaine, rapporte le site spécialisé LiveScience.  Après plusieurs décennies de recherches, la Nasa a mis au point le « Quiet Supersonic Transport », un avion capable de voler plus vite que le mur du son, à une vitesse de 1.700 km/h. Des tests concluants ont été réalisés dans un tunnel à vent au Glenn Research Center de la Nasa à Cleveland. Un premier vol d’essai doit être réalisé en 2021 avant un éventuel…


Jacky Ramon reçoit la médaille nationale de l’aéronautique

Dimanche 25 janvier 2018 l’aérodrome de Valenciennes recevait un invité prestigieux originaire de la région. Il s’agit de Jacky Ramon  pilote Concorde  Pierre Deprez lui a remis la Médaille nationale de l’aéronautique. Jacky  est tout simplement le dernier pilote français à avoir obtenu la certification de vol sur le Concorde, Il a  aussi effectué  le  dernier vol commercial  entre New-York et  Paris. Jacky est non seulement un pilote chevronné mais pour l’avoir rencontré ,  aussi quelqu’un de simple de modeste, drôle et un grand sentimental C’est un exemple pour toute la jeune génération qui souhaite devenir pilote Merci Jacky l’interview de Jacky Ramon pour la voix du Nord Photo la Voix du Nord , Droits réservés