Catégorie : Actualités

actualités classées


Les plus belles photos du FOX CHARLIE

Vous avez effectué un vol sur le Fox Charlie (F-BVFC), Vous avez pour cette occasion inoubliable pris des photos,  alors pourquoi pas rechercher vos plus beaux clichés et autoriser leurs diffusions sur ce site qui est totalement consacré à la carrière de cet avion. Il serait souhaitable de préciser les dates des photos, en quelles occasions elles ont été prises   et cerise sur le gâteau une anecdote ou quelque chose qui vous aurait  marqué lors de cet évènement exceptionnel que tant aurait souhaité faire. Les photos devront avoir une qualité minimale afin de les exploiter correctement. Et peut être serez vous l’heureux gagnant sélectionné  pour la plus belle photo de l’année. Voir les modalités en bas de page


Le supersonique d’affaires Aerion volerait en 2023

Ce vol interviendrait plus de cinquante ans après le premier du Concorde. Exposant régulier du salon EBACE à Cointrin  (Genève) , la société américaine annonce enfin du concret. «L’avion du futur volera à Mach 2,5, à l’hydrogène liquide et au Dom Pérignon», annonçait une publicité futuriste de Singapore Airlines. On n’en est pas encore là, mais on progresse. Le salon EBACE est un incontournable de l’aviation d’affaires mondial. La société Aerion, basée aux États-Unis, relève le défi en étudiant un avion d’affaires supersonique. Présent depuis plusieurs années au Salon d’aviation Aerion a annoncé pour la première fois du concret. À savoir que l’Aerion AS2 bénéficie de l’arrivée de Lockheed Martin pour l’engineering, la certification et la production.(Lockheed Martin produit le F-35 et le F-22). Et l’an dernier General Electric a annoncé l’étude d’un réacteur pour le supersonique de 12 places, qui permettra un gain de temps de deux heures entre Londres et New York et de trois heures entre San Francisco et Tokyo. Le premier vol est annoncé pour 2023…


Visites guidées 100% Concorde et Boeing 747 au Musée de l’air

Le musée de l’Air et de l’Espace vous propose de participer à des visites guidées autour de thèmes variés. Concorde / Boeing 747 : cette visite d’1h30 sera l’occasion d’évoquer les deux approches stratégiques différentes retenues à l’époque : la vitesse pour le Concorde, la capacité pour le Boeing 747. 100% Concorde : cette visite d’1h30 vous permettra de découvrir l’aventure et les secrets du mythe supersonique avec un expert du Concorde. Le Concorde n’aura plus de secret pour vous ! Le musée de l’Air et de l’Espace présente deux Concorde : Le Concorde F-WTSS prototype 001, piloté par André Turcat et Jacques Guignard lors de son 1er vol, le 2 mars 1969. Cet appareil était destiné à valider la formule d’avion de transport supersonique. Il a été remis au musée le 19 octobre 1973 après 397 vols d’essais et 812 heures de vol, dont 255 supersoniques. Le Concorde F-BTSD Sierra Delta, l’un des derniers Concorde Air France à avoir volé. Il a été remis au musée par la compagnie aérienne le…


Retour sur les 30 ans du Concorde à Athis-Mons

Nous avons déjà sur un article précédent relaté cette très belle journée du 22 avril 2018 pour les 30 ans du Concorde 02 F-WTSA.à  ATHIS-MONS Je félicite François Suteau  pour ce remarquable montage sur cette journée et je vous invite à aller le découvrir ou le redécouvrir  sur son site. Lien du site http://cockpit.francois.pagesperso-orange.fr/index.html Lien direct 30 ans 30 ans du concorde Athis Mons  


24 mai 1976 ouverture de la ligne Paris – Washington

Ouverture de la ligne Paris – Washington, à raison de trois services hebdomadaires -sauf entre le 10 juillet 1977 et le 22 novembre 1977 où l’exploitation de la ligne s’est faite à raison d’un vol quotidien- puis de quatre vols hebdomadaires dont deux prolongés sur Dallas en liaison avec la compagnie Braniff à compter du 12 janvier 1979,


Concorde, le rêve supersonique – VF – Diffusé le 22/05/18 à 20h50 sur FRANCE 5

 Le 31 mai 2003, le Concorde effectue son dernier vol, de New York à Paris-Charles de Gaulle. Quinze ans après, l’émotion est toujours intacte. Avec sa silhouette à couper le souffle, ses lignes élégantes, reconnaissables au premier coup d’œil, le supersonique franco-britannique reste l’avion de tous les records : il est le seul appareil civil à avoir franchi l’Atlantique en seulement trois heures trente, à une vitesse de 2 200 km/h. Réservé à l’élite, il n’en reste pas moins aujourd’hui un objet populaire et iconique. Comment le pari fou du Concorde a-t-il pu être réalisé par les ingénieurs français et britanniques ? Quelles innovations en ont fait un avion pionnier ?


Essonne : les fans du Concorde de la N 7 ont survolé plus de 40 ans d’histoire

Article de presse LE PARISIEN 22 AVRIL 2018 Pour les 30 ans de son arrivée à Athis-Mons, le 12 avril 1988, le musée Delta, qui s’occupe de l’entretien du supersonique, a invité d’anciens membres de l’équipage à partager leurs souvenirs. Un pin’s à l’effigie du Concorde, nez vers le ciel, est soigneusement accroché sur sa veste, côté cœur. Assis bien droit, les yeux tournés vers le passé, il raconte chaque anecdote comme si elles s’étaient déroulées hier. Pourtant, plus de quarante ans se sont écoulés depuis sa rencontre avec ce qu’il considère comme « son bébé ». Claude Monpoint, 87 ans, a été le co-concepteur du service en vol lors de la commercialisation du supersonique qui permettait de faire Paris – New York en un peu plus de trois heures, contre huit heures aujourd’hui. Une vie dédiée à son travail, qu’il est venu raconter au sein même de ce mythique appareil, ce dimanche, lors d’une journée portes ouvertes organisée pour un anniversaire bien particulier : voilà 30 ans que le…


Essonne : Trente ans que le Concorde « survole » Athis-Mons

Le supersonique est arrivé là où se situe le Musée Delta le 12 avril 1988. Ce dimanche, il souffle ses 30 bougies et ouvre ses portes. Embarquement immédiat. Vous avez toujours rêvé de voyager en Concorde ? C’est possible. Mais c’est d’un voyage dans le temps dont il est question. Ce dimanche, le musée Delta d’Athis-Mons (Essonne) souffle les 30 bougies de l’arrivée du supersonique sur ses terres, face aux pistes d’Orly où cet avion pas comme les autres s’est posé pour son dernier vol d’essai le 20 mai 1976. Le Concorde n’était pas encore en service. Celui que les spécialistes et passionnés appellent le « 02 » a été le dernier supersonique d’essai avant le début des vols commerciaux. « Il possède exactement les mêmes caractéristiques que les Concorde de série » appuie Alexandre Pozder, vice-président d’Athis aviation musée Delta qui poursuit : « Il a été notamment le premier Concorde à faire un vol transatlantique avec 32 passagers entre Washington et Orly le 29 septembre 1973. » Athis-Mons….


Dimanche 15 avril 2018 Meeting aérien GRATUIT Aéroport le Bourget

En 2018, le musée de l’Air et de l’Espace et l’Aéro-Club de France s’associent pour proposer un meeting aérien exceptionnel à l’occasion du Carrefour de l’Air et du 120ème anniversaire de la première institution aéronautique au monde. Des avions historiques en vol et en statique pour faire découvrir le patrimoine aéronautique au grand public. Partie intégrante du Carrefour de l’Air depuis 2011, le meeting aérien gagne encore de l’ampleur avec la présence dimanche toute la journée d’avions historiques en provenance des quatre coins du ciel. Ils rejoindront en vol le mythique tarmac du Bourget. Le dimanche 15 avril de 10h00 à 12h00, avions visibles en statique sur le parking Tango. Le dimanche 15 avril à partir de 13h00, une présentation aérienne commentée par Bernard Chabbert sera proposée gratuitement aux visiteurs. Le meeting des 120 ans de l’Aéro-Club de France est l’une des premières sorties publiques de la prestigieuse équipe ambassadrice de l’Armée de l’Air : la Patrouille de France honore cet événement en effectuant quatre passages près du public à l’ouverture…


9 avril 1976 ouverture de la ligne Paris – Caracas (Venezuela)

il y a 42 ans c’était l’ouverture de la ligne Paris – Caracas. Elle a été effectué par le commandant Jacques Mims et Guillaume Tardieu. La desserte de Caracas comprenait à l’aller comme au retour une escale aux Acores pour reprendre du carburant. Mais Caracas suscite une grande tentation pour certains équipages d’effectuer le parcours en direct.. Une option nécessitant la conjonction de différents paramètres .Cette ligne avait lieu une fois par semaine.