Sorti de la flotte d’Air France en novembre dernier, l’appareil a atterri jeudi en Irlande pour être démantelé.

Après dix ans de bons et loyaux services, le premier Airbus A380 à être sorti de la flotte d’Air France en novembre pour être rendu à son bailleur a effectué son dernier vol jeudi, rapporte actu-aero. Parti de Dresde en Allemagne, il a atterri à l’aéroport de Knock-Irlande Ouest (Irlande), où la société EirTrade Aviation se chargera de son démantèlement.

Air France veut en effet tourner la page de l’A380 dont l’arrêt de la production a été annoncée par Airbus il y a un an, faute de commandes suffisantes. Quelques mois plus tard, la compagnie nationale officialisait son intention de ne plus exploiter le Super Jumbo d’ici 2022, expliquant que « l’environnement de compétition actuel limite les marchés sur lesquels l’A380 peut être exploité de façon rentable ».

Ce n’est toutefois pas le premier A380 à être démantelé. En décembre 2019, la société tarbaise Tarmac Aerosave a terminé la « déconstruction » d’un A380 exploité jusqu’alors par Singapour Airlines. Un travail qui aura duré un an.

Renouvellement de flotte

Pour remplacer les A380, Air France-KLM a passé une commande fin 2019 de 10 A350-900 supplémentaires, portant à 38 le nombre d’A350 commandés par la compagnie française et dont trois ont déjà été livrés. Selon le groupe, ce modèle « permet une consommation de carburant réduite de 25% par rapport aux appareils de génération précédente, soit une consommation de 2,5 litres par passager aux 100 kilomètres ».

Air France s’attelle également à renouveler sa flotte moyen-courrier. En juillet 2019, elle a annoncé l’achat ferme d’une soixantaine d’Airbus A220 fabriqué au Canada, sa plus grosse commande depuis 2011.

Un A380 d'Air France (Photo d'illustration) - STAN HONDA  AFP

Un A380 d’Air France (Photo d’illustration) – STAN HONDA AFP