Louis Paulus, Président de l’association CAP AVENIR CONCORDE souhaitait une commémoration simple du cinquantième anniversaire du premier vol Concorde. Son vœu fut exaucé.

Après l’accueil du Maire, Alain Toppan, passionné de Concorde , c’est sous les applaudissements que Michel Rétif , ingénieur en vol d’essai sur le prototype Concorde 001 F-WTSS et 102 F-WTSA fit son entrée dans la salle en compagnie de Mme Rétif et une partie de sa famille.

André Chaumeton et Camille Combis , deux figures des premiers essais Concorde étaient également présents. Michel Rétif précisa que la confiance de l’équipage  en eux était grande.

Michel Rétif , est bien entendu revenu 50 ans en arrière pour nous livrer son témoignage sur cette aventure technique et humaine, unique, le  2 Mars 1969. Il ne manqua pas de rappeler que malheureusement les autres membres de l’équipage n »étaient plus là.

Présence également de Jacky Ramon, commandant de bord du Concorde Air France et dernier pilote certifié sur Concorde et pilote également du dernier vol  Concorde 205 F-BVFA  en juin 2003 . Il nous livra  de petites anecdotes avec son humour habituel

Puis ce fut les interventions très technique de  Dudley Collard, ingénieur aérodynamicien et Jean Conche , Ingénieur de vol d’essai sur le Prototype Concorde 102 F-WTSA et 201 F-WTSB de 1973 à 1976.

Daniel Casari, ingénieur navigant Concorde qui était du dernier vol Concorde français F-BVFC (209) vers Toulouse apporta des explications plus rationnelles .

Un échange très passionnant s’en suivit entre Dudley Collard, Michel Rétif, Jacky Ramon et  Jean Conche sur le phénomène de pompage. Le pompage est un phénomène aérodynamique qui intervient dans un compresseur et qui peut être très impressionnant.

Sandrine Pichot , présente également ,  hôtesse de l’air sur Concorde chez Air France  faisait  partie de l’équipage qui a ramené le dernier Concorde français F-BVFC (209) à Toulouse le 27 juin 2003

Jacky Ramon en profita pour dire combien le personnel naviguant Concorde  » c’était de la crème, de cette profession, ils étaient tous exceptionnels  »

Une des filles de Michel Rétif  apporta son témoignage d’hôtesse , sur les vols d’essais Concorde. Elle dit également l’amour et la compassion qu’elle a  envers son papa. Sa petite fille était présente et elle dit son étonnement de voir son grand père aussi célèbre.

Etait également présente Mme Defer , épouse de  Gilbert Defer, ancien pilote d’essai sur Concorde , directeur des Essais en vol aérospatiale.

Kevin Keniston , membre de CAP AVENIR CONCORDE apporta son témoignage : la demande en mariage  lors du dernier vol British Airways Concorde, le 26 novembre  2003 envers Laurence, hôtesse de cette dernière compagnie. Quelle magnifique preuve d’Amour.

Christian Girardeaux président de l’UAC (Union  Aéronautique  du Centre) et de la section vol moteur, nous apporta ce témoignage : le 25 juillet 2000, il se trouvait au moment de la tragédie à quelques kilomètres, à Villepinte, dans son bureau : « Entendre le Concorde décoller tous les jours à 11?h?45, c’était mon petit plaisir, se souvient Christian. Quand, ce jour-là, j’ai entendu son bruit impressionnant mais à l’horaire inhabituel de 16h45 car il s’agissait d’un vol charter, je me suis de suite retourné. Concorde était quasiment sur la tranche. En feu. Quelques secondes après, au loin, je voyais une épaisse fumée noire. J’ai de suite compris… »


Une matinée d’émotions, de partages, des regards épanouis . Il s’est dit beaucoup de choses, loin des caméras et des médias.

Tous réunis ici, cinquante ans après le 02 mars 1969.

S’en suivi, une photo de famille  et un repas d’honneur

Photo de  » Famille  » suite à la commémoration

Michel Rétif et moi même