ARTICLE GNT Le par Mathieu M.  

La NASA a récemment confirmé avoir finalement confié le développement et la construction de son avion supersonique à la société américaine Lockheed Martin. Le X-59 QueSST va donc enfin pouvoir entrer en production.

Cela fait quelques années que divers industriels annoncent souhaiter renouer avec les vols commerciaux supersoniques. Car depuis la mise à la retraite du dernier Concorde en 2003, le développement de tels engins est resté au rang de rêve d’ingénieur.

Quelques projets ont été annoncés chez Boeing ou en Chine, sans trouver d’application concrète à ce jour. La NASA pourrait donc être la première à revenir dans le domaine avec son X-59 QueSST, un avion dont le développement vient d’être confié au fabricant américain Lockheed Martin avec un contrat de 247,5 millions de dollars à la clé.

Un premier vol d’essai devrait avoir lieu en 2021 et le X-59 ne devra pas seulement dépasser la vitesse du son, il devra également répondre aux critiques que subissaient Concorde en son temps, notamment au niveau du son émis par l’appareil. On ne devrait ainsi quasiment pas entendre le bang supersonique, ce qui devrait permettre à l’engin de voler un peu partout dans le monde. (Concorde était banni de certaines zones, justement à cause de son bruit jugé trop important).

Pour se montrer le plus silencieux possible, le design du X-59 a été particulièrement étudié et c’est sa forme qui lui permet de réduire son empreinte sonore. L’avion devrait pouvoir voler à une altitude de 55 000 pieds à une vitesse maximale encore non connue.