Article de presse SPUTNIK 1 Novembre 2018

Le 1er novembre 1977, le Tupolev Tu-144, l’unique avion de ligne supersonique développé en URSS, connu plus communément comme le «Concorde soviétique», a réalisé son premier vol avec des passagers à son bord. Ces vols ont pris fin huis mois plus tard. Sputnik a rencontré Sergueï Avakimov, principal ingénieur du projet.

La comparaison entre le Tu-144 et le Concorde franco-britannique n’est pas correcte, car ce sont des avions différents, a déclaré à Sputnik Sergueï Avakimov, pilote d’essai et principal ingénieur de l’équipage des vols commerciaux du Tu-144.

«Ce n’est pas une variante russe du Concorde, mais un tout autre appareil avec sa propre conception qui était destiné à couvrir des distances bien plus longues. Le Concorde a été construit pour rallier Londres à New York, distance plus courte que celle par exemple entre Moscou et Khabarovsk. Ainsi, la vocation du Tu-144 était autre, et je dirais même qu’il était meilleur», a expliqué l’interlocuteur de l’agence.

Et de rappeler qu’entre novembre 1977 et mai 1978, le Tu-144 avait réalisé 55 vols et transporté 3.284 passagers. La catastrophe du 23 mai 1978, dans la région de Moscou, lors d’un vol d’essai, sans passagers, qui avait coûté la vie à deux des huit membres d’équipage de l’appareil, a officiellement mis fin à l’exploitation commerciale du Tu-144.

«Tupolev a déclaré qu’il fallait attendre, qu’il fallait comprendre quelles étaient les causes de l’incident. Un an plus tard, nous avions fait toute la lumière sur l’événement et nous aurions pu reprendre les vols sans danger pour les passagers, mais le concepteur général a fait preuve de prudence, ce qui est facile à comprendre», a estimé M. Avakimov.

Il a toutefois espéré qu’à l’avenir, l’aviation supersonique russe verrait le jour et cela sera d’autant plus possible avec l’apparition de matériaux, de moteurs et de combustibles de plus en plus performants.

Le Tupolev Tu-144 est un avion de ligne supersonique quadriréacteur développé en URSS par le bureau d’études Tupolev. Avec le Concorde franco-britannique, ils sont les seuls avions civils supersoniques à avoir atteint le stade de la production. Destiné à être utilisé sur les lignes de la compagnie Aeroflot, il pouvait emporter, à une vitesse supérieure à Mach 2 et à une altitude de 20.000 mètres, de 98 à 120 passagers sur une distance de 3.080 à 6.200 km selon les estimations.+