Son nom ressort rarement. Quelques rares lignes sur quelques documents et livres. Pourtant André Turcat en personne le surnommait  » l’électricien volant  » le magicien des ondes et des puces.

Il avait participé aux essais en vol du prototype F-TWSS. Cet ingénieur hors norme avait  testé un certain nombre d’équipements comme les centrales de navigation inertielle, les commandes de vol, le pilote automatique,..

Les essais en vol deviennent très vite son quotidien. Il totalise 8 000 heures de vol dont 5 000 dédiées soit à des essais, soit à la réception d’appareils.

A propos de réception il en est une qu’il a manquée et il s’en excusait. Le 9 Mai 1969 l’Ecole fêtait son 50ème anniversaire. Mais en ce début de mois tout le monde est sur le pont dans les ateliers de Sud Aviation car il s’agit de préparer le bel oiseau pour sa première apparition au salon du Bourget avec au programme plusieurs présentations en vol. Le 29 Mai Hubert Guyonnet sera les yeux fixés sur ses appareils lors du vol amenant le Concorde F-TWSS au Bourget avec au passage le survol à basse altitude des Champs Elysées.

Son nom restera gravé  dans l’histoire Concorde même si il était dans l’ombre des Turcat, Rétif,  Perrier.

Dédicace André Turcat pour son ami Hubert Guyonnet