Le projet de la Nasa visant à donner naissance à un héritier de Concorde vient d’obtenir le financement de l’administration de Donald Trump. L’appareil permettra de relier New York et Londres en 3 heures.

Plus de quinze ans après la fin du Concorde, son héritier est en passe de voir le jour. La Nasa a obtenu l’aval du gouvernement américain pour construire un avion supersonique plus discret que son célèbre prédécesseur. Le financement intégral d’un appareil expérimental de ce type vient d’être inclus dans la proposition budgétaire formulée par l’administration de Donald Trump pour l’exercice 2019 de l’agence nationale de l’aéronautique et de l’espace américaine, rapporte le site spécialisé LiveScience. 

Après plusieurs décennies de recherches, la Nasa a mis au point le « Quiet Supersonic Transport », un avion capable de voler plus vite que le mur du son, à une vitesse de 1.700 km/h. Des tests concluants ont été réalisés dans un tunnel à vent au Glenn Research Center de la Nasa à Cleveland. Un premier vol d’essai doit être réalisé en 2021 avant un éventuel premier vol commercial.

Relier New York et Londres en 3 heures

Seul avion de ligne supersonique jamais commercialisé, le Concorde reliait Paris et New York en 3h30. Son héritier permettra de rallier New York à Londres en seulement 3 heures, contre 8 heures pour un avion de ligne actuellement. Cela permettrait de réaliser des allers-retours d’un bout à l’autre de l’Atlantique sur une même journée. La capacité de l’appareil serait pus limitée, avec seulement 18 sièges, contre une centaine de passagers pour le Concorde.

Rappelons que Concorde volait à mach 2.2 et qu’il fallait 3 heures pour traverser l’atlantique il y a près de 50 ans.

Retrouvez la rubrique complète ici

illustration du projet d’avion de démonstration en vol de la Nasa Crédit : Nasa